Et il dort bien?

Récemment, nous avons reçu des amis (jeunes parents également) à dîner, et nous avons parlé du sommeil de nos enfants.

D’habitude, j’évite ce sujet, mes réponses sont évasives… Pas envie de parler du fait que je pratique le co-dodo, et/ou que Ptiloup ne fait pas encore ses nuits. Mais là, je ne sais pas pourquoi (la fatigue, peut-être ?), j’ai lâché qu’il ne fait pas encore ses nuits.sleeping newborn

Evidemment, les réactions  Lire la suite

Publicités

Les jouets électroniques et moi

… Ca n’est pas une grande histoire d’amour !

Tout d’abord, je les trouve stressants, surstimulants (que ce soit pour mon fils, mais aussi pour moi !) : lumières qui clignotent, musique criarde… ce n’est vraiment pas mon truc !
Ensuite, je préfère la chaleur d’un jouet en bois, à la froideur et au côté parfaitement lisse du plastique.

​Mais aussi parce que  Lire la suite

Le B.A.BA de l’approche Pikler Loczy

L’approche Pikler, vous connaissez ?
Emmi Pikler était une pédiatre hongroise, qui a fait beaucoup de travaux sur les compétences du jeune enfant (et en particulier sur la motricité libre).
L’approche Pikler est semblable à la pédagogie Montessori en plusieurs points.

  • Afin de créer/renforcer une relation affective de qualité, il nous est conseillé d’avoir des moments de fortes interactions avec notre enfant : apprenons à lâcher prise sur les « choses » (objets, tâches ménagères…), et à privilégier la relation, les personnes qui nous sont chères.
    Pikler insiste notamment sur les moments des repas, du change et de la toilette, qui doivent être des rencontres individualisées entre l’adulte et l’enfant.Nounou Pikler Motricité Libre

 

  • En observant attentivement notre bébé, nous, adultes, arrivons à décrypter le langage qu’il emploi : que ce soit par des signes, des micros-mouvements, voire des pleurs etc. A nous, évidement, d’en faire le bon usage, et de respecter les besoins de notre enfant.

 

  • Apprenons à connaître et à respecter les rythmes du bébé, apprenons à prendre le temps.
    Dans mon travail, je ne force pas les bébés à manger : il n’y a pas de « cuillère pour faire plaisir à Nounou », car cela les trompe, à terme, dans ses sensations de satiété…
    Pour le change, mes mouvements sont lents, doux, toujours dans le même ordre, de manière à créer une routine rassurante et confortable pour chacun. Je tâche de faire participer le plus possible votre enfant au change (pour les plus grands, le change se fait d’ailleurs debout).

 

  • La motricité libre : un bébé ne doit jamais être mis dans une position qu’il ne maîtrise pas : il est inutile de l’entraîner à la marche, par exemple, puisque, au contraire, il a besoin de l’apprendre par lui-même. Cela renforcera son estime de lui-même, ses capacités à expérimenter, à surmonter les difficultés…
    Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’installe votre bébé (lors de ses périodes d’éveil), sur un tapis spécial, entouré de jeux, qu’il pourra prendre au gré de ses envies.

Que pensez-vous de cette approche? La connaissiez-vous avant?
La mettez-vous en pratique au quotidien?

Fais pas ci, fais pas ça !

A partir d’un an (environ), les enfants multiplient les découvertes… et les parents doivent ainsi établir des règles de vie.

Il ne m’est pas toujours facile de le faire, car je me pose beaucoup (trop?) de questions : suis-je trop ferme ? Pas assez ? Ma phrase était-elle suffisamment claire ?
En s’essayant à l’éducation bienveillante, on se remet beaucoup en question !
Par exemple, je me suis rendue compte que j’ai tendance à trop dire « non », « ne…pas ».discipline enfant autorité

Pourquoi éviter d’employer la négation? Lire la suite