J’ouvre le dialogue avec les émotions de mon enfant !

Je croyais que ça arriverait plus tard, vers ses 6 ou 7 ans… Je ne m’y attendais pas si tôt. Quelle belle surprise ! La bienveillance et l’écoute des émotions m’auront permises de partager ce moment riche et émouvant avec mon fils… emotion

Nous étions en train de jouer aux playmobils. Ptiloup (2.5 ans) se rapproche en s’asseyant en face de moi. Il me dit d’un ton tranquille « Maman, tu sais, des fois, ‘suis intimidé par Papi et Mamie ».Ouahhhhh ! Je suis impressionnée par le fait qu’il reconnaisse et nomme cette émotion… et surtout, je me sens honorée qu’il veuille partager cela avec moi ! J’essaye de ne pas en faire « trop », de lui laisser tout l’espace dont il a besoin pour parler…
– Ah oui? Tu sais, ça m’arrive aussi d’être intimidée, parfois.
– Oui, et puis des fois, ‘suis tellement intimidé que ‘arrive pas à dire merci quand ils m’offrent des cadeaux.
[il y a quelques mois de cela, ses grands parents lui avaient offert un train Playmobil, et Ptiloup n’avait pas osé dire merci]
– Ah?
– Oui, et puis j’avais offert un dessin à Mamie.
– Je me rappelle ! Elle avait été très contente de recevoir ton dessin ! Tu sais, quand tu offres un dessin à quelqu’un, ça peut faire un peu comme si tu le remerciais… tu ne crois pas?
– Oui !

Mon Ptiloup, du haut de ses 2,5 ans, capable de nommer ses émotions… Comme je suis impressionnée !

Je me trompe peut-être, mais je me dis que cela est une belle récompense pour tous les efforts de communication non-violente que j’ai faits durant ces années à ses côtés. D’une pro-fessée (avant ma grossesse), je suis devenue une maman qui essaye d’être le plus à l’écoute de son enfant, qui lui apprend à nommer ses émotions, à trouver des alternatives à ses problèmes, etc… (tout en essayant de respecter mes propres limites, bien sûr !). Un grand pas en avant pour moi, mais, bien sûr, je me rend compte que le chemin est loin d’être fini.
Je sais aujourd’hui que si je l’avais laissé pleuré, si je le punissais ou lui donnais des fessées à chaque bêtise, nous n’aurions pas partagé ce moment précieux !

Il a traversé plusieurs périodes où ce thème l’intéressait… que dis-je ! le passionnait !

Vers ses 1 an, je lui lisais très souvent le livre « Aujourd’hui je suis«  (j’en avais déjà parlé ici) en lui apprenant les signes correspondant à chaque émotion.Le langage signé, pour les tout-petits, il n’y a rien de mieux, je trouve ! Pour info, voici le signe « triste« , « content« , « colère« , et « peur« , « surpris« , et « las, fatigué« .
Je signais mes propres émotions, en les nommant (« J’ai eu peur que tu te fasses mal ! »), les siennes (« Tu sembles triste »), mais aussi, donc, en signant ce fameux livre « Aujourd’hui je suis… » de Mies Van Hout (une quinzaine d’euros ici).

En ce moment, je vois bien qu’il aime, qu’il a besoin de parler « émotion ».
Déjà, il est en pleine phase d’opposition. Les crises de colère sont très courantes (plusieurs par jour, en ce moment) : il pousse des cris (« Aaahhhh ») en se roulant par terre. Je lui dis que je préférerais qu’il me dise, même en criant « Colère !! Maman, je suis en colère !! » plutôt que des « Aaahhhh » que je ne comprend malheureusement pas. Pour le moment, pas de progrès de ce côté là.
Il me pose aussi beaucoup de questions sur mes propres émotions ou sur celles de son père : « Maman, t’es contente? Maman, t’es triste? Papa est au travail parce qu’il est en colère? »

J’essaye de varier les livres sur le sujet, même si au final je n’en ai pas tant que ça.Nous avons notamment acheté « Content, fâché » de Amélie Falière (10€ environ ici), un livre cartonné qui a l’avantage d’avoir, à la fin de l’histoire, une page magnétique et des aimants spéciaux qui permettent de créer des visages contents, tristes, en colère, etc. Bien que Ptiloup commence à se désintéresser du texte (trop simple pour lui, je pense), il adore jouer avec ces petits aimants !!
Cela nous donne l’occasion d’observer les différentes expressions des visages : une très chouette activité !
content-fache-livre-2 content-fache-livre-3 content-fache-livre-4-ou-5content-fache-livre-1

Nous jouons parfois avec les émotions : il s’amuse à me prendre un objet des mains (par exemple, un de ses jouets), et je fais semblant de fondre en larmes… et il revient me le rendre en riant à gorge déployée ! Ou nous faisons semblant de nous disputer un jouet : « Non ! C’est à moi ! C’est mon jouet ! », jusqu’à ce qu’il « gagne », évidement.
Ces petites mises en scène improvisées ont l’avantage, je trouve, d’alléger l’ambiance : sûrement qu’il a des frustrations, comme tous les enfants, et qu’il les évacue comme ça…

Je viens également d’imprimer et de plastifier les cartes des émotions de Bougrie, à voir comment je vais les utiliser avec Ptiloup… et je compte faire une roue des émotions, comme ici par exemple.

Désormais, je me questionne : comment approfondir ce thème? Quels autres livres, quelles petites activités vais-je pouvoir lui proposer, pour qu’il se sente encore plus à l’aise avec ses émotions?
Je sais qu’il existe d’autres livres sur le sujet, mais je ne sais pas lequel choisir pour ne pas faire redondant, et surtout pour intéresser vraiment un enfant de presque 3 ans !
livre-emotion1 livre-emotion2 livre-emotion3livre-emotion4
livre-emotion5livre-emotion6 livre-emotion7 livre-emotion8

Si vous avez des idées d’activités ou de lectures sur le sujet, je suis preneuse,
n’hésitez pas à les écrire en commentaire en bas de l’article !

 

 

Advertisements

4 réflexions sur “J’ouvre le dialogue avec les émotions de mon enfant !

  1. C’est un super retour. Je crois que j’ai ressenti à peu près la même chose quand une fois ma fille m’a dit qu’elle voulais aller se coucher dans la matinée alors qu’elle ne faisait plus de sieste à ce moment et qu’elle s’est endormie. Dans ces moment on se dit Youpi, mes efforts ne sont pas vain 😉
    Sinon, concernant les émotions, on aime beaucoup A l’intérieur de moi mais le texte est assez simple. Le livre en colère est sympa aussi car il permet de montrer à l’enfant comment il peut se calmer. Au fil des émotion est vraiment très complet car beaucoup d’émotions sont expliqués mais peut être pour les plus grands. Concernant grosse colère je suis un peu moins fan, car au début, l’enfant se fait punir.
    Bonne journée 🙂

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton message !!
      Je viens d’emprunter « A l’intérieur de moi » à la médiathèque, en effet, il est simple…
      Du coup, je me tâte entre « Le livre de la colère » et « Au fil des émotions »… affaire à suivre 😉

      Aimé par 1 personne

  2. ptitecarotte dit :

    Le livre de la colère marche très bien chez moi (ma fille vient d’avoir 3 ans). Il est simple mais comme l’enfant est actif lors de la lecture (il aide le livre à se calmer) c’est assez chouette. Et maintenant quand ma fille est en colère, je lui dit les phrases du livre, ça lui plait beaucoup et ça la calme très vite.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s