Il fait ses nuits

Ptiloup (bientôt 3 ans) fait ses nuits.
Et alors, me diriez-vous??
Ben en fait, c’est tout récent pour lui (et pour nous, du coup) !Résultat de recherche d'images pour "maman fatiguée dessin"

J’écris cet article non seulement pour me souvenir, mais surtout pour toi, le parent désespéré : sache que tôt ou tard, ton loulou fera ses nuits, TES nuits !

Honnêtement, j’espère que Minibus fera ses nuits bien avant que Ptiloup ne les a faites…
Je suis d’ailleurs en train de lire « Pour un sommeil paisible et sans pleurs » de Pantley (ici) pour ne pas commettre les mêmes erreurs avec elle qu’avec mon fils.Car oui, comme tous parents, nous avons faits de nombreuses petites erreurs : par exemple, j’ai allaité Ptiloup jusqu’à son endormissement complet dès les premiers jours, ce qui a fait que ce dernier associait forcément l’endormissement à la tétée.
(des exemples de petites erreurs comme ça, j’en ai des tas à vous raconter, je pourrais remplir un blog entier sur le sujet !)

Comme je le disais ici, à 15-18 mois, Ptiloup n’avait toujours pas fait la moindre nuit complète.
A 2 ans, il faisait entre 3 et 6 réveils par nuit.
A 2 ans et demi, nous avons commencé à fatiguer du cododo : Ptiloup prenait de plus en plus de place dans le lit, et nous nous faisions régulièrement réveiller la nuit par des « coups de pieds » dans le visage (et en plus, Ptiloup nous rouspétait, car il n’avait pas la place de bouger à son aide pendant son sommeil !), etc.
C’est pourquoi j’ai commencé à l’endormir dans sa chambre  (toujours en le faisant téter) : il nous rejoignait quasiment chaque nuit vers 2 ou 3h du matin… avec donc, en deuxième partie de nuit, 2 ou 3 réveils. Résultat de recherche d'images pour "maman fatiguée dessin"Et puis ma grossesse m’a beaucoup fatiguée. Mais vraiment vraiment beaucoup.
On dit que chaque grossesse est différente : autant pour celle de Ptiloup, j’ai somnolé pendant tout le premier trimestre, autant là (2ème trimestre entamé), l’épuisement me rend limite agressive !

Pour protéger l’ambiance de notre petite famille, mon mari a pris la relève.
De toute façon, je n’ai plus de lait, et mes seins sont très sensibles depuis le début de cette grossesse. Je ne peux pas le faire téter pendant 30 secondes sans avoir trop mal.
La technique de mon mari? Une petite histoire ou deux, un peu de discussions, un petit câlin, et, avec beaucoup de patience, et sans pleurs, il y est arrivé : désormais, Ptiloup s’endort seul. Il faut encore rester avec lui jusqu’à ce qu’il soit endormi (moins profondément qu’avant, toutefois !!), et petit à petit, cela va en s’améliorant !Résultat de recherche d'images pour "maman fatiguée dessin"

Quant aux réveils nocturnes, ils sont désormais exceptionnels : le dernier remonte à 15j, pour boire un verre d’eau.
Il se réveille tôt le matin, mon (adorable) mari se lève, lui prépare le petit déjeuner, puis revient se coucher : Ptiloup le prend tout seul en jouant dans le salon… jusqu’à ce que nos réveils sonnent.

Je ne prétend pas que les solutions que nous avons mises en places sont valables pour tous. Je ne vous conseille pas forcément de faire la même chose.
Je sais juste que pour nous, cela a été vraiment salvateur !!

Je peux enfin, depuis deux mois, des nuits complètes ! Cela faisait plus de 3 ans (si on compte le dernier trimestre de grossesse, où je me levais 3 fois par nuit pour aller faire pipi) que je n’avais pas fait de nuit complète…. Quel délice !
J’aimerais que cela ne s’arrête jamais… même si je sais bien que d’ici quelques mois, je serai sûrement épuisée par Minibus !

Pour tous les parents en manque de sommeil, les professionnels qui s’occupent des jeunes enfants… Je vous conseille fortement le livre « Pour un sommeil Paisible et sans pleurs » de Pantley (environ 20€ ici) : des conseils concrets, faciles à mettre en application… Ils ne sortent pas de l’ordinaire, mais je pense que si j’avais lu ce livre bien avant, j’aurais bien dormi beaucoup plus tôt.

 

 

Publicités

8 réflexions sur “Il fait ses nuits

  1. C’est une super nouvelle 🙂
    J’ai lu ce livre que je trouve très bien. Mais même en appliquant les petites technique ma fille s’endort quasiment toujours au sein.
    Il faudrait que le papa prenne le relais mais ça c’est une autre histoire 😥

    J'aime

  2. Carine dit :

    Ce que tu décris comme des erreurs n’en sont pas en fait ;-), il est physiologique et normal d’allaiter son enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme tout comme les réveils nocturnes jusqu’à un âge tardif le sont…

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour, Je suis très touché par votre article. Le SOMMEIL….! J’ai lu ce livre mais aussi beaucoup beaucoup d’autres … à l’époque j’animer des atelier pour parents en crèche. Il y a un petit MAIS sur lequel on insiste pas dans les livres qui pour moi est essentiel et déculpabilisant. Il s’agit tout simplement de l’enfant. Car chaque enfant est unique, a des besoins différents (vous auriez heureusement jamais un enfant parfait… s’il dort bien, il mangera pas assez …) Et le parent ne cesse de s’adapter comme il peut à satisfaire ses besoins. Dans mon cas ma fille a commencé a faire ses nuits à 1 an et 8 mois. Je me rappelle de chaque petite dent car elle marquez nos nuits blanches, je me rappelle de ses rhumes, fièvres… je me rappelle qu’a une époque je passais des heurs à l’endormir dans les bras pour qu’elle fasse une mini sieste de 30 minutes à midi. Personne dit dans le livre que l’attachement, la sécurité affective qu’on crée pendant ces premiers année est pour la vie. Alors voilà un parent s’adapte en continue à son enfant, il y a des hauts et des bas, il y a aussi ce « bon moment » ou on est prêt (les 3) d’arrêter l’allaitement, à changer de chambre, il y a aussi l’histoire du couple (nos projections, nos inquiétudes, notre vécu), l’histoire de l’enfant (très attendu, premier ou deuxième…) … au final tous les enfants finissent à dormir dans leur chambre et faire leur nuit. BRAVO pour cette victoire et merci pour votre témoignage

    Aimé par 1 personne

    • Oui, tout à fait, je n’en parle pas forcément dans l’article, mais c’est évident que pendant ces « presque-trois-ans », et encore maintenant bien sûr, on a fait attention aux besoins de notre loulou, et on veille encore aujourd’hui à sa sécurité affective : si jamais un jour il a envie de revenir un peu dans notre lit, il est le bienvenue par exemple 😉

      J'aime

  4. mariana dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre article.
    Mon fils a deux ans et s’endort au sein. Pouvez vous m’aider à comprendre en quoi cela est une mauvaise idée?
    Merci

    J'aime

    • Bonjour, je ne sais pas si c’est une « mauvaise » idée dans l’absolu… Je me dis aujourd’hui que dans mon cas, cela a sûrement été pas top…
      D’un coté, cela stimule la lactation (cela a sauvé certainement mon allaitement, et mes nuits, du moins les premiers mois !!)…. mais d’un autre coté, en n’endormant un enfant qu’au sein, il ne sait pas, il ne se rend pas compte qu’il peut s’endormir autrement (par ses propres moyens), puisqu’il associe systématiquement l’endormissement avec la tétée…
      Enfin : c’est ce que je me dis aujourd’hui, mais peut être que je me trompe ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s