Education bienveillante chez Nounou

« Chez Nounou, pas de punition, pas de cris…
Oh, mais attention ! Elle est très sévère, quand même ! »

Voici quelques notes sur l’éducation que j’essaye de mettre en place, aussi bien dans ma future profession que dans ma vie de famille :

Une confiance réciproque : tout d’abord, je ne punit pas les enfants, ni ne leur crie dessus. En pratique, cela fait que je répète inlassablement les règles de la maison, jusqu’à ce que l’enfant les comprenne. Je leur laisse aussi du choix, lorsque cela est possible : « Ce midi, vous préférez des haricots verts ou des brocolis? »
Je ne tiens pas de rapport de force avec les enfants : je ne tiens pas à ce qu’ils obéissent parce qu’ils me craignent, mais plutôt parce qu’ils comprennent la nécessité de chaque règle à la maison.
Cela est valable pour les enfants que j’accueille, mais également pour mon fils. Communication bienveillante

Un accompagnement en douceur : je laisse les enfants avancer à leur propre rythme, empruntant les chemins qu’ils souhaitent. Mon rôle est juste d’enrichir ces chemins. Ce qui n’est pas forcément facile, car cela me demande beaucoup de remise en question (ex = ne pas mettre des étiquettes sur les enfants, m’organiser au mieux, etc)
J’apprend à faire preuve de souplesse, notamment par rapport à la « lenteur » des enfants : j’évite les « dépêche-toi ! », les « allez, ranges ça tout de suite, c’est l’heure de passer à table »… Je préfère anticiper, et prévenir « Nous allons passer à table, je te demande de finir rapidement ton jeu et de le ranger »… Gain de temps et d’énergie garantis !
Je les laisse devenir autonome à leur rythme : je ne les fais pas marcher avant qu’ils aient la fierté de découvrir seuls comment le faire, par exemple.Violence éducative ordinaire chez nounou

L’écoute des émotions : J’apprend à écouter les émotions des enfants et des bébés, y compris celles qui me dérangent (ou m’ont dérangées). Je fais preuve d’empathie, je tâche d’observer, de comprendre, et de mettre des mots sur les émotions de l’enfant… et j’évite les « c’est rien… » etc.

La priorité à l’enfant : je tâche d’être là pour les enfants, tant pour leurs besoins physiologiques qu’affectifs. Cela me demande une grande disponibilité,tant au niveau du temps que moralement… mais en même temps, c’est mon métier, non?Education bienveillante

Plus de positif que de négatif : tous le monde fait des erreurs, enfants et adultes. J’apprend à faire remarquer les progrès, les choses positives, les réussites… plutôt que les échecs !

– Je montre l’exemple ! Je suis convaincue que les enfants imitent plus qu’ils n’écoutent les conseils : ainsi, je dit « merci », « bonjour », « s’il vous plait », me lave les mains avant de manger…

… Logique, tout ça, non?
Je préfère vous rassurer tout de suite : il est évident que c’est un but vers lequel je tend : je n’arrive pas à être parfaite sur toute la ligne, il m’arrive (très) souvent de faire des maladresses !
Et vous, est-ce que vous avez mis en place d’autres techniques d’éducation au quotidien?
    

 

Publicités

Une réflexion sur “Education bienveillante chez Nounou

  1. Mag&co dit :

    Merci pour ce petit rappel. En tant que maman et nounou, j’essaie de faire un peu pareil. Mais il y a des situations qui restent difficiles. Par contre, ce qui est sur c’est une vraie remise en question de soi tous les jours, mais on apprend au fur et à mesure, et je trouve que cela vient naturellement au fil du temps.
    Courage, mais du coup les relations sont de mieux en mieux avec tous ces merveilleux bout d’choux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s