Nos bouteilles d’eau colorée

Connaissez-vous les bouteilles d’eau colorée? J’ai trouvé cette idée d’activité sur de nombreux sites associés à la pédagogie Montessori.

L’idée étant de proposer à l’enfant des bouteilles d’eau colorée… et de le laisser faire ! Il va tantôt les observer, les secouer, les trimbaler, les ranger, s’amuser avec, les admirer lorsqu’elles sont au soleil, etc. : au final, il va se sensibiliser aux couleurs. Lire la suite

Publicités

Mais laisse-moi le temps de devenir autonome !!!!!

Cela vous est-il déjà arrivé, de faire une formation, ou de lire un livre qui vous change complètement – ou presque? D’être partagé entre cette motivation infaillible de tout changer dans votre quotidien… et entre le besoin de laisser décanter toutes les nouvelles informations que vous avez acquises ?

C’est exactement ce qui est en train de m’arriver, en ce moment : alors que je viens de finir ma deuxième formation Montessori 0-3 ans, je me sens bouleversée, et les choses mettent du temps à se remettre en place dans mon esprit.
Pourtant, je met déjà mes nouvelles connaissances en application !

Et c’est là où je me rend compte à quel point cette formation m’a apportée !!
En une semaine, voici les progrès fulgurants Lire la suite

Le B.A.BA de l’approche Pikler Loczy

L’approche Pikler, vous connaissez ?
Emmi Pikler était une pédiatre hongroise, qui a fait beaucoup de travaux sur les compétences du jeune enfant (et en particulier sur la motricité libre).
L’approche Pikler est semblable à la pédagogie Montessori en plusieurs points.

  • Afin de créer/renforcer une relation affective de qualité, il nous est conseillé d’avoir des moments de fortes interactions avec notre enfant : apprenons à lâcher prise sur les « choses » (objets, tâches ménagères…), et à privilégier la relation, les personnes qui nous sont chères.
    Pikler insiste notamment sur les moments des repas, du change et de la toilette, qui doivent être des rencontres individualisées entre l’adulte et l’enfant.Nounou Pikler Motricité Libre

 

  • En observant attentivement notre bébé, nous, adultes, arrivons à décrypter le langage qu’il emploi : que ce soit par des signes, des micros-mouvements, voire des pleurs etc. A nous, évidement, d’en faire le bon usage, et de respecter les besoins de notre enfant.

 

  • Apprenons à connaître et à respecter les rythmes du bébé, apprenons à prendre le temps.
    Dans mon travail, je ne force pas les bébés à manger : il n’y a pas de « cuillère pour faire plaisir à Nounou », car cela les trompe, à terme, dans ses sensations de satiété…
    Pour le change, mes mouvements sont lents, doux, toujours dans le même ordre, de manière à créer une routine rassurante et confortable pour chacun. Je tâche de faire participer le plus possible votre enfant au change (pour les plus grands, le change se fait d’ailleurs debout).

 

  • La motricité libre : un bébé ne doit jamais être mis dans une position qu’il ne maîtrise pas : il est inutile de l’entraîner à la marche, par exemple, puisque, au contraire, il a besoin de l’apprendre par lui-même. Cela renforcera son estime de lui-même, ses capacités à expérimenter, à surmonter les difficultés…
    Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’installe votre bébé (lors de ses périodes d’éveil), sur un tapis spécial, entouré de jeux, qu’il pourra prendre au gré de ses envies.

Que pensez-vous de cette approche? La connaissiez-vous avant?
La mettez-vous en pratique au quotidien?